Comment réaliser correctement un prélèvement urinaire ?

réaliser correctement prélèvement urinaire ?

Par MICTION SPONTANÉE

Avantages

  • Elle n’est associée à aucun risque de complications pour le patient.
  • Elle peut être faite par le propriétaire.

Inconvénients

  • Les échantillons sont souvent contaminés par des cellules, des bactéries et autres débris localisés dans le tractus génital ou sur la peau et les poils.
    Les échantillons par miction ne sont en général pas adaptés à la culture bactériologique des urines.
  • Les échantillons peuvent être contaminés par des substances situées dans l’environnement externe.
  • Le patient ne va pas toujours uriner quand le client ou le vétérinaire le souhaite.

Par COMPRESSION

Avantages

  • Le risque d’ITU basse iatrogène et de traumatisme iatrogène est minimal.
  • Les échantillons urinaires peuvent être prélevés chez des patients ayant une vessie distendue au moment souhaité par le vétérinaire.

Inconvénients

  • La vessie peut être traumatisée si la compression manuelle est trop forte.
  • La vessie peut ne pas contenir un volume suffisant pour permettre cette technique.
  • Les échantillons sont souvent contaminés par des cellules, des bactéries et d’autres débris localisés dans le tractus génital ou sur la peau et les poils.
  • La miction volontaire peut être difficile à induire chez certains patients, en particulier les chats mâles.
  • L’urine contaminée ou infectée par des bactéries peut passer de force dans la prostate, les uretères, le bassinet rénal et les reins.
  • Cette technique n’est pas adaptée pendant la phase post-opératoire des cystotomies.

Par SONDAGE

Il faudra éviter tout sondage inutile en particulier chez les patients présentant un risque d’ITU bactérienne.

Nécessité de sondes à usage unique et stérilité absolue du prélèvement (asepsie chirurgicale).

Il s’agit des patients ayant

  • Une pathologie urinaire, en particulier du tractus urinaire bas et une insuffisance rénale
  • Un hypercorticisme
  • Un diabète sucré
  • Une polyurie

Par CYSTOCENTÈSE

Avantages

  • Pas d’infection iatrogène.
  • Évite la contamination des échantillons urinaires.
  • Facilite la localisation des hématuries, pyuries et bactériuries.
  • Facilité de réalisation.

Inconvénients

  • Il doit y avoir assez d’urine dans la vessie.
  • Peut provoquer une hématurie microscopique : ce risque est rare et facilement décelable (fi let de courant sanguin en cours de prélèvement venant souiller l’urine).

Parmi toutes les méthodes de prélèvement des urines, la cystocentèse s’est révélée en 20 ans comme la meilleure méthode.
Les risques d’infection urinaire iatrogène sont infiniment moins fréquents et la méthode bien mieux tolérée que le sondage, en particulier chez le chat.
La base d’un bon prélèvement est le repérage parfait de la vessie par taxis trans-abdominal ou par échographie.
La cystocentèse est une méthode de prélèvement des urines très facile à réaliser.
Elle est indispensable pour une évaluation de certaines anomalies urinaires.

 

©Dr. Jean-Pierre Pagès, 02 avril 2007.